Tél : -

Que peut on souhaiter à l’immobilier en 2014

C’est la période des fêtes et des vœux de fin d’année, et le coutume veut que des voeux soient formulés. Formuler des voeux pour le marché immobilier n’ayant pas de sens particulier, voici quelques pistes pour dynamiser le marché :

 

Libérer du foncier : pour atteindre l’objectif de 500 000 nouveaux logements neufs par an, il va falloir mettre à disposition des promoteurs des parcelles à construire dans des zones ou le besoin est réél. La loi ALUR prévoyait de retirer aux maires la gestion des plans d’urbanisme. Cette mesure audacieuse aurait permis de développer des plans d’urbanisme non soumis aux pressions de renouvellement de mandats. Sous la pression ce texte a été enlevé. La pression sur le foncier restera bien réelle mais c’est cette voie la qu’il faut poursuivre pour arriver à construire plus.

Régler les doutes sur la fiscalité : La fiscalité des plus values immobilière est un vaste sujet qu’il conviendra de reprendre entièrement afin de mieux l’appréhender. Les modalités de calcul des impositions de plus values en 2014 sont particulièrement complexes :

Délais de 22 ans, de 30 ans, abattements exceptionnels, impositions supplémentaires pour plus values supérieures à 50 000€…tout le monde s’y perd et n’insuffle pas la confiance nécessaire à la bonne marche du marché. Une imposition simple, claire et sable permettrait d’y remédier.

Toutefois, une petite idée pour remettre le marché dans le bon sens : pourquoi ne pas inverser le mode d’imposition sur la plus value :

Plus le bien est conservé longtemps, plus l’imposition sur la plus value est importante? N’assisterions nous pas une remise sur le marché de biens immobilier à la vente? Plus de biens, plus d’offre permettrait de tirer le marché vers des prix plus conformes aux revenus des acquéreurs? Cette idée semble conforme aux idéaux du gouvernement actuel. Pourquoi n’est elle pas plus étudiée?

Expliquer la copropriété : à l’ensemble des co propriétaires. Malheureusement, beaucoup ne savent pas lors de l’achat d’un bien immobilier dans un immeuble collectif que la copropriété n’est pas la propriété. De là naisse de nombreuses incompréhensions et de fortes tensions dans les copropriétés. A ce titre, l’UNIS a publié plusieurs livret à l’usage des copropriétaires pour bien comprendre la vie dans les immeuble. Vous pouvez retrouver ces publications ici.

Rendre la confiance aux investisseurs : et rétablir un climat de confiance entre propriétaires et locataires. La encore c’est la confiance dans la justesse des prix pratiqués et la qualité des biens loués ainsi que la régularité des règlements et l’entretien des appartements qui feront se rencontrer propriétaires et locataires pour qu’une relation gagnant-gagnant ressorte du marché locatif.

L’année 2013 a été marquée par une nette rupture entre les professionnels de l’immobilier et notre ministère de tutelle. Les investisseurs ont également quitté un marché instable en terme de fiscalité. Nous espérons que 2014 sera une année ou des décisions utiles et pertinentes seront prises pour dynamiser ce secteur au coeur des préoccupations des français.

Bonne année à tous

 

 

FERMER
CLOSE